MIKAEL GUEDJ

DERMATOLOGIE

>
CHAPITRE DIX SEPT
MALADIES INFECTIEUSES17._Maladies_infectieuses.html
<
CHAPITRE QUINZE
PEDIATRIE15._Pediatrie.html
CHAPITRE SEIZE

DERMATOLOGIE
 

CHAPITRES

    1. Prurit                                      

    2. Eczéma atopique                     

    3. Eczéma de contact                   

    4. Dermocorticoïdes                     

    5. Urticaire et oedème de Quincke  

    6. Choc anaphylactique               

    7. Toxidermies médicamenteuses  

    8. Psoriasis                                

    9. Acné                                     

    10. Rosacée                              

    11. Lupus érythémateux aigu disséminé                

    12. Phénomène de Raynaud                              

    13. Angiomes                                      

    14. Maladies éruptives de l’enfant                          

    15. Erythème polymorphe                              

    16. Varicelle                                       

    17. Infections à herpès virus                 

    18. Dermatite séborrhéique                  

    19. Dermatophyties                             

    20. Pédiculose                                   

    21. Gale                                     

    22. Impétigo                                

    23. Furoncles                               

    24. Infection cutanée bactérienne   

    25. Erysipèle                           

    26. Grosse jambe rouge aiguë       

    27. Erythème noueux                    

    28. Insuffisance veineuse chronique - Varices

    29. Ulcère de jambe                     

    30. Carcinomes cutanés                

    31. Mélanome                             

© MGUEDJ.COM

PSORIASIS

”  Plaque érythémato-squameuse  bien limitée (limites nettes “coupées au cordeau” ++) 
       ➭ signes de la « tâche de bougie » (au grattage des squames sèches) et de la « rosée sanglante » (après leur détachement)
           prurit dans 30 à 60% des cas (poussées) , ∅ cicatrice normalement  -   sur zones de frottement
 -  localisation ≃ symétrique:  faces d’extension : coudes & genoux ++,  cuir chevelu ++ (∅ alopécie), région lombo-sacrée ..
 -  taille des lésions: petite = “guttata” (en gouttes), en pièce de monnaie = “nummulaire”, ou en grandes plaques/ en nappe = “étendu”
⦁ début chez l’adulte jeune ++  - préjudice esthétique, Ψ et social ++
⦿ dg clinique :   “PSORIASIS  VULGAIRE”

examen complémentaire

g  Dermocorticoïdes  +++ classe II ou III
g  Dérivés de la vitamine D3 :  Calcipotriol / DAIVONEX®   
     ⚠ ∅ sur les plis (macération) ni visage, ni sur surfaces trop importantes car pénétration ↑↑ de la vit. D et risque d’hyperCa2+   
g  Kératolytiques  : Vaseline salicylée (décapage des squames)
  1. ttt  ambu:

⦁ formes topographiques :  ” Psoriasis des plis (= Psoriasis inversé) : sur les grands plis =  intertrigo +++
                         ” Psoriasis palmo-plantaire (KPP) , P. unguéal, du visage (conduit auditif & conque)
                         ” Psoriasis du Non  (“des langes”), P. aigu “guttata” (après infection strepto) chez l’enfant
⦁ formes graves:  ” Erythrodermie psoriasique  (érythème généralisé >90% sans intervalle de peau saine + fièvre) ➭ Ⓗ Ⓤ
               ” Psoriasis pustuleux généralisé  (id. + pustules aseptiques confluantes / risque de surinfection & sepsis)
               ” Rhumatisme psoriasique  +++ (QS) : débute à 40-50 ans, touche 7% des patients psoriasiques
                      ➭ oligoarthrite asymétrique +++ ou polyarthrite : atteinte IPD ++, doigts/orteils “en saucisse” voire atteinte axiale
⦁ Dermatose érythémato-squameuse inflammatoire,  fréquente, d’ évolution chronique par poussées

j 2001, 2003

K
  Facteurs favorisants :  ” stress  &  facteurs Ψ  +++      mais     amélioré par le soleil +++
                                                   ” médicaments:  β⊖ , sevrage d’une corticothérapie générale, lithium, IEC, INFα, APS...                      
                ”  alcool - tabac (Ⓡ au ttt), infection VIH, strepto. (enfant), traumatisme cutané/ cicatrice (Φ de Koebner) ++

1°/  standard :

g  PUVA- thérapie  (=  Photothérapie  )   :   âge > 50 ans                  (ou photothérapie UVB sans psoralène)
       irradiation par UVA à fortes doses après prise d’une substance photosensibilisante : psoralène (PSORADERM® = 5 MOP)    
        + protection oculaire a   et ↕ des médic photoⓈensibilisants -   après bilan pré-ttt  
       Cİ :  γ , IHC, IR, cataracte, médicament ou maladie photoⓈ (cyclines, lupus), lésions K ou pré-K, âge jeune, phototype
       Complications :   carcinogenèse +++ (Carcinomes cutanés, mélanomes… )   ⇒   ∅ PUVA < 50 ans

  2°/  formes rebelles :

g  Rétinoïde :  Acitrétine / SORIATANE®   (Cİ et effets IIR  cf. Curacné®)
      ⚠ tératogène majeur +++  ⇒  Cİ si désir de grossesse +++++          ➡ 
g puis  Méthotrexate ou Ciclosporine
g puis  anti-TNF si échec PUVA + MTX / ciclo

3°/  formes évoluées / graves :

CONTRACEPTION EFFICACE +++

{

- 2 mois

+ 2 ans

ttt

g  recherche / éviction des facteurs déclenchants +++                       -    soutien Ψ ++

Pourquoi “l’ami du peuple” a-t-il eu la mauvaise idée de prendre un bain alors qu’il recevait une inconnue armée d’un couteau de cuisine ?

Probablement à cause de sa célèbre dermatose prurigineuse, qui l’obligeait à prendre des bains fréquents et à se coiffer de larges turbans.

Les valeureux médecins du XVIIIe se demandaient déjà à l’époque si la maladie de peau de Marat était un psoriasis, un eczéma ou une dermatite herpétiforme.

Autant dire que le mystère n’est pas résolu aujourd’hui...